2e édition | 2017

Pour notre deuxième événement qui s'est tenu le 19 mai dernier, nous avons choisi de collecter des fonds et de promouvoir la mission de l’organisme Dans la Rue, qui œuvre auprès des jeunes en situation d’itinérance, ainsi que du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR).

Au total, plus de 500 personnes étaient présentes pour entendre les allocutions de Mme Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international, Mme Kathleen Weil, ministre de l’immigration, et M. Denis Coderre, maire de Montréal.

La soirée en chiffre :

280 personnes au banquet
Plus de 250 personnes pour la soirée après 22 heures
Forte présence de la communauté d’affaires
Plus de 100 000$ ammasés au nom de Dans la rue et du UNHCR


L'AJM a travaillé à mettre en contact les organismes Dans la rue et l'Agence de l'ONU pour les réfugiés et travaille en collaboration avec ces derniers. Les deux organismes travaillent présentement à élaborer un programme humanitaire et communautaire conjoint. Les fonds amassés lors de la Nuit du jeune Montréal serviront en partie à financer ce programme, en plus d'aider dans la subvention de leurs programmes quotidiens respectifs. 
​La mission internationale du UNHCR

Presque 34 000 personnes sont forcées chaque jour à se déplacer pour survivre.

Au total, 65.3 millions personnes ont dû quitter leur maison en raison d’une crise ou de violence. Ce nombre ne fait qu’augmenter depuis 1990, et encore plus drastiquement depuis 2009. Il est sans précédent.

Le monde comprend présentement 21.3 million de réfugiés, majoritairement en provenance de la Syrie, de l’Afghanistan et de la Somalie.  De ce nombre, environ la moitié a moins de 18 ans.

Le UNHCR emploie plus de 10 000 personnes pour venir en aide aux réfugiés et aux migrants dans 128 pays et leur fournir le nécessaire pour survivre.
  
L’impact local de Dans la rue

Dans la rue vient majoritairement en aide à des jeunes entre 16 et 25 ans.

De ces jeunes, 76% se disent en mauvaise ou très mauvaise santé psychologique, et 42% d’entre eux sont passés par la protection de la jeunesse.

Si seulement 40% d’entre eux ont un diplôme universitaire, 64% ont l’intention de retourner aux études. Dans la rue leur donne les outils et l’encadrement pour le faire.

Dans la rue cherche non seulement à apporter le nécessaire et combler les besoins à court terme de personnes en position précaires, l’organisme aide à se remettre sur pied et à s’en sortir.

  
SOLIDARITÉ INTERNATIONALE
SOLIDARITÉ LOCALE

La cause​​​

Itinérance chez les jeunes
Aide aux réfugiés

Parce que tout le monde a droit à un toit.